Entre monts et tricots.

Entre monts et tricots.

En voyage en Suisse et plus précisément à Nendaz, Cataleya a la chance de renconter Marie-Alice Baechler. Cette Suissesse collabore depuis peu avec la marque et permet de proposer une sélection d’articles faits main et 100% « made in Switzerland ». Nous lui avons posé quelques questions sur son activité mais aussi sur sa vision du monde du tricot et de l’univers Cataleya.

En quelques mots, qui êtes-vous ? 

Je m’appelle Marie-Alice Baechler, j’habite en Suisse, dans les montagnes valaisannes. J’ai sept enfants et ai toujours été passionnée par les travaux manuels et les activités qui s’y attachent, comme le tricot, la couture ou le travail du bois.

Depuis peu, je me suis investie professionnellement dans la production de vêtements et d’accessoires faits main. Ainsi, aujourd’hui il m’est possible d’associer passion et profession, ce qui est une réelle chance pour moi. En ce qui concerne mes créations, je produis beaucoup de sacs et porte-monnaie mais aussi des accessoires en maille. C’est dans ce secteur que je suis associée à Cataleya étant en charge des tricots « made in Switzerland ».

Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à débuter votre entreprise ? 

Les enfants grandissent, j’ai donc davantage de temps. Avant d’avoir des enfants j’avais déjà eu l’idée de travailler dans une profession manuelle. J’ai toujours eu cela comme objectif et l’occasion s’est présentée en 2016 de produire et de vendre mes créations.

En quoi la marque Cataleya vous séduit ? 

Cataleya utilise des matières nobles et travaille dans le respect de l’environnement. C’est un design simple, qui plait et je pense que chaque parent peut apprécier les pulls Cataleya,  non seulement grâce à l’esthétique travaillée mais aussi au principe des tailles évolutives. J’ai étét motivée de collaborer avec Cataleya car je cherche aussi à respecter au mieux l’environnement. J’aime créer avec des matières nobles et naturelles.

 

Pensez-vous que le travail à la main  sait à nouveau séduire ? 

Plus que tout.

Je pense que le biologique et le fait main sont très à la mode. En ce qui me concerne, j’ai toujours vu le travail main comme flatteur et davantage lorsque des personnes apprécient et portent les créations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *